Formation et logiciel libre / open source : bilan de l’étude Opiiec 2013

octobre 31, 2013 | News

 

 

Pilotée par l’Opiiec (Observatoire Paritaire des Métiers de l’Informatique, de l’Ingénierie, des Études et du Conseil), Jonathan Le Lous, Responsable Innovation et Offre de formation d’Alter Way , a participé en via le Syntec Numérique au sein du comité open source et du groupe de travail compétences et formation au pilotage d’une étude sur les besoins en formation en matière de logiciel libre. Il nous livre un résumé de l’étude  :

A l’initiative du groupe de travail, nous avons proposé de mener cette étude dont les objectifs étaient:

  1. Disposer d’une étude « neutre »
  2. Inciter l’appuie à la formation open source (action collective et CQP)

L’étude a été réalisée, par le cabinet IDC, durant le premier semestre 2013 et publiée en Juillet 2013 sur le site du Fafiec: Etude Opiiec ici. Elle visait à comparer la demande (entreprises) et l’offre de formation (enseignement supérieur) en matière de technologies libres par domaines. Les organisations interrogées (250) représentent un effectif total de 190 606 salariés, dont 167 022 pour les entreprises utilisatrices. 44% de l’échantillon sont des entreprises de 200 à 500 salariés; 28% de 500 et plus; 10% de 100 à 200 et le reste (16%) de moins de 50 personnes.

Méthodologie de l’étude

Méthodologie

Les usages du logiciel libre en France par les utilisateurs

Usages logiciels libres

Globalement, 78% des utilisateurs et 82% des fournisseurs utilisent des logiciels libres. Près de la moitié des entreprises interrogées pensent que l’usage du logiciel libre va augmenter (45%) dans les années à venir (alors que 50% pensent que cela va se stabiliser).

La formation actuelle

Auto-formation

L’auto-formation est donc la modalité de formation de référence aujourd’hui en France en matière de logiciel libre !

Compétences collaborateursAdoption open source

Principaux domaines technologiques

Les principaux domaines technologiques dans lesquels existent des attentes de formations sont respectivement:

  • Pour les Utilisateurs : les solutions bureautiques (près de 10% des Utilisateurs ont des besoins de formation sur le sujet), Linux (8.7%), Java (5%), Apache (3%), HTML5 (3%) ainsi que des solutions d’administration et de supervision (3%). Suivent ensuite d’autres environnements et langages de développement tels que PHP, mySQL, Tomcat ou encore Javascript mais on voit également apparaître de nouvelles attentes autour des environnements de Cloud Computing ou Hadoop/
  • Pour les Fournisseurs : Linux (16%), Apache (12%), Java (10%) et NoSQL (10%) sont les principales technologies pour lesquelles les fournisseurs expriment des besoins de formations. Suivent ensuite les environnements Web (Javascript, Tomcat, MySQL), Cloud Computing, mais aussi décisionnel et Hadoop, portés par une demande importante du marché

Au-delà de ces compétences technologiques, d’autres compétences sont également attendues de la part des entreprises afin de favoriser une meilleure maîtrise des environnements Open Source et en particulier :

  1. Des compétences approfondies sur les projets d’intégration et les projets complexes,
  2. Une meilleure maîtrise de la gestion des licences et de l’impact de celles-ci dans le choix et l’usage des technologies,
  3. Des savoir-faire plus poussés quant à la capacité à contribuer en interne, en externe ainsi que sur les modalités de travail avec les communautés.

Enseignement supérieur et logiciel libre: les attentes

enseignement supérieur open source

89% des entreprises interrogées pensent qu’il est important voir très important d’enseigner le logiciel libre dans les écoles d’ingénieur et les universités.

Enseignement supérieur et logiciel libre: satisfaction actuelle

Satisfaction formation supérieure

58% des entreprises interrogées pensent les nouveaux collaborateurs (jeunes diplômés) n’ont pas bénéficié de formation satisfaisante en matière de technologies Open Source.

L’enseignement aujourd’hui – l’offre

Si aujourd’hui on constate un manque de formation spécialisée en matière de logiciel libre, l’enseignement des différentes technologies libres prend de plus en plus d’importance dans les filières générales. Ainsi selon l’étude, la totalité des étudiants dans les établissements supérieurs enseignants l’informatique est confrontée aux technologies Open Source. Plus précisément :

  • Infrastructures et réseaux : Linux, Apache et dans une moindre mesure MySQL sont très majoritairement présents.
  • Développement/Web : la quasi-totalité des développements se fait autour de C, C++, Java, Python et dans une moindre mesure sur PHP ou Ruby on Rail. Eclipse est majoritairement utilisé pour Java, ainsi que Struts & Hibernate pour J2EE. MySQL pour les BDD ou C# sont aussi parfois enseignés dans les cursus.
  • Embarqué/Systèmes critiques : la présence du libre dans ces environnements est bien moindre du simple fait que peu de projets adressent directement ce segment.
  • Mobile : l’explosion des besoins en mobilité a fait fortement augmenter les besoins de compétences adéquates. Même si quelques formations effectuent des projets sur IOS (Iphone), Android est l’OS majoritairement étudié.

L’ensemble des établissements interrogés dans le cadre de l’étude s’accordent quant à la progression continue de l’Open Source depuis plusieurs années. A ce titre, elles estiment :

  • Que l’Open Source a de plus en plus sa place sur le marché et pour les entreprises, en particulier dans le domaine des infrastructures mais aussi pour tout ce qui concerne les nouveaux projets, les nouveaux usages liés à la mobilité et l’innovation.
  • Que les approches hybrides (propriétaires/libres) sont amenées à se renforcer encore plus.
  • Que des modèles économiques se sont développés autour de l’Open Source mais que l’écosystème doit continuer à se structurer.
  • Que dans certains domaines, les offres d’Open Source ne sont pas encore suffisamment mûres (systèmes critiques, embarqué par exemple).

A noter qu’au delà de cette dynamique, des universités ont décidé de s’investir davantage dans le logiciel libre en proposant des formations dédiées :université et logiciel libre

Vous trouverez une cartographie avec plus de référence sur le site du Think tankEducation, job and Floss.

L’étude conclue par 7 préconisations

  1. Développer un module de formation à destination des entreprises sur les stratégies d’innovation et le développement de nouveaux usages via le logiciel libre.
  2. Développer des modules de formation et de perfectionnement à destination des acteurs du secteur IT sur les technologies associées aux segments en forte croissance (e-commerce, mobilité, datacenter, Cloud Computing, Big Data …) : Linux, Apache, Java, Tomcat, NoSQL, Hadoop, Cloud OpenStack …
  3. Mettre en place un groupe de réflexion sur une stratégie de certification des compétences autour de technologies clés de l’Open Source
  4. Développer un module de formation / perfectionnement à destination des fournisseurs du secteur IT sur les méthodes spécifiques aux problématiques d’intégration.
  5. Identifier les communautés Open Source les plus actives et inciter les étudiants à travailler au sein de ces communautés, en étant accompagnés par des professionnels.
  6. Développer des modules de formation et proposer des mécanismes de reconversion aux informaticiens spécialisés sur des technologies obsolètes à destination des fournisseurs IT vers des segments de volume (infrastructures, développement web…).
  7. Renforcer les programmes de communication existants et développer de nouvelles approches permettant d’attirer les étudiants vers des formations techniques.

L’étude est consultable sur le site du fafiec

 

 

Tags: ,

Comments are closed.