APPEL à CONTRIBUTION ETATS GENERAUX de l’OPEN SOURCE

octobre 25, 2013 |

Groupe de travail Emploi et Formation

Valorisation par les entreprises des contributions libres et open-source

  • Le but de la valorisation des contributions est de faire reconnaître le poids positif d’image et d’influence qu’à l’emploi de contributeurs au Logiciel Libre dans les entreprises.
  • Comment valoriser en entreprise les contributions au Logiciel Libre ou Open Source? Est-il possible de les évaluer de façon objective afin de pouvoir les prendre en compte dans la gestion de carrière? Quelle place aussi pour les contributions réalisées en dehors du travail? Certaines grandes entreprises valorisent pour les postes de leurs dirigeants le carnet d’adresses; que peut-on faire pour valoriser le pouvoir d’influence et de réseau des contributeurs du libre?
  • Une contribution n’est pas forcément réalisée sous forme de code. Quelle valorisation peut-on appliquer pour les autres types de contribution, ainsi que pour les soft skills développés par le travail collaboratif distribué du Logiciel Libre?
  • Quelles sources de valorisation sont intéressantes pour une société qui emploie des contributeurs? Comment exploiter cette image en recrutement, en satisfaction globale des équipes de développement? Comment apporter de la reconnaissance dans l’entreprise pour ceux qui font, qui créent, tous les jours ?

Gestion des compétences et carrières des développeurs

  • Comment valoriser les compétences et expériences acquises ?
  • Technicité, soft skills et méthodologies, encadrement de projets ou d’équipes (taille, complexité, criticité, innovation et risque), les contributions comment valoriser et pondérer au-delà d’un haut de la pyramide de do-ocratie ?
  • L’évolution de carrière passe-t-elle obligatoirement par le management d’équipe ?
  • Valeur et évolution d’un développeur senior (employabilité, rémunération, reconnaissance par la hiérarchie au sein des grandes organisations) ?
  • Quelles sont les spécificités d’un développeur open source junior, confirmé, senior ? Et les développeuses ?

Au delà du code, quelle est la valeur ajoutée des développeurs dans notre société et notre économie numérique ?

  • Quelle valeur créée par le développeur en dehors du simple code source et aussi quelle est la création de valeur générée par la mise en commun du code au sein du logiciel libre et de son modéle contributif ?
  • Ne faut-il pas créer un poste type développeur de haut niveau dans le système français, et créer de la compréhension pour les employeurs autour de ces postes afin favoriser ces fameux « core developpers » et « committers », ces architectes qui gèrent les projets libres, qui font de la veille de haut niveau, allouent les compétences, valident les choix, le tout dans un environnement très distribué. Ils influent fortement sur les communautés et permettent donc aux besoins des entreprises françaises d’être mieux pris en compte et ainsi d’améliorer leur compétitivité ?
  • Si la France peut être fier de ses développeurs, elle doit aussi leur donner l’envie d’entreprendre: comment favoriser l’esprit d’entreprise ? comment permettre de mettre en relation les profils commerciaux et techniques ? Y-a-t-il des qualités transversales ? quels rôles peuvent jouer dans ce sens les organismes d’aides à l’innovation et à la création d’entreprises, les VC,..? enfin rares sont ceux qui gardent le leadership dans ces créations d’entreprises ou au sein des structures développant ces innovations. Simple question culturelle ou conséquence de la vision élitiste et par filière ( Tech, Marketing,Finance,RH,..) de notre enseignement et de la gestion des carrières de nos entreprises.

    Adressez  vos contributions  à Emploi et formations pour accompagner le développement du marché | États Généraux de l’Open Source

Tags:

Comments are closed.